Photographe pour animaux

Le rôle du photographe pour animaux de compagnie c’est aussi de permettre aux animaux des refuges d’être adoptés, et de travailler dans un esprit solidaire !

Es-tu déjà entré dans un refuge pour animaux ? Dans l’inconscient collectif, le refuge animalier c’est souvent un lieu un peu tabou, en marge, qui peut parfois provoquer un malaise. La plupart des gens préfèreront acheter leur animal dans un élevage ou une animalerie.

 

Alors voilà ce qui se passe quand on s’apprête à entrer dans un refuge…

 

Tu peux soudain te demander ce que tu fais là et te dire « qu’est-ce que je suis en train de faire ? », « suis-je là pour les bonnes raisons ? », « je vais me sentir obligé de repartir avec un animal »,…

Ou bien tu peux ressentir un malaise, après tout, c’est un lieu chargé ! Beaucoup d’animaux sont passés par là, certains y ont passé leur vie et la finiront certainement entre ces grilles et tu peux avoir des difficultés à accepter, ou te sentir impuissant tout simplement.

Et pourtant, si tu es aux portes du refuge, c’est que tu fais la démarche de trouver un petit compagnon pour partager ta vie ! Pas de panique donc, et ressaisis-toi !

Il y a quelques jours, j’ai rencontré Adeline, qui s’occupe d’un refuge transformé en arche pour des animaux dont plus personne ne veut. Ici, les futurs adoptants ont désertés !

 

Mon arrivée dans le refuge. (Amiens)

Photographe pour animaux

 

Je sors de ma voiture. J’arrive devant le grand portail. On ne voit rien de ce qui se trouve derrière. J’entends beaucoup de chiens aboyer. Je fais savoir que je suis là.

La porte s’ouvre.

J’accède à un sas. Derrière moi le portail se referme, et devant moi un second portail grillagé me laisse voir une meute d’une quarantaine de chiens qui aboient. Des grands, des petits, des jeunes, des adultes, des vieillards, ils sont tous là ! Ce moment est long est court à la fois.

Et puis, on m’ouvre le second portail. Là, je sais que j’ai une chance sur deux avant d’aller plus loin. Ce sont eux qui vont décider de me laisser entrer ou pas. Alors, je franchis le portail avec respect, en prenant soin de ne pas croiser leur regard pour éviter tout sentiment de provocation et je me laisse aboyer dessus immobile. En quelques secondes, les premières truffes prennent contact ; le pantalon, les mains, les chaussures, le sac. A partir de là, le silence se fait, le contact est établi, les premiers regards échangés.

Mes déplacements sont lents, je m’accroupis et donne mes premières caresses. La plupart des individus repartent très vite, c’est l’heure de la sieste et du farniente ; le soleil est là et le risque de danger est écarté.

 

Photographe pour animaux

Photographe pour animaux

 

J’en profite pour saluer mes hôtes, me présenter, et faire connaissance avec les membres de la meute. Ça ne fait pas 10 minutes que je suis là et pourtant, Miette est déjà scotchée à ma jambe.

Je vais commencer à shooter. Elle va me suivre dans tous mes déplacements…ça pourrait être le titre d’une nouvelle : « Miette guide la photographe pour animaux de compagnie dans son refuge »

 

Photographe pour animaux

 

Les préjugés

Photographe pour animaux

 

Évidemment, quand on dit refuge, on associe des mots et des émotions négatives : abandon, violence, souffrance, malnutrition, tristesse, douleur, absence de câlins, pas de douceur, pas de jouet,…

Il est certain que si ces animaux sont arrivés là, chez Adeline, c’est qu’il ont derrière eux un lourd passé. Certain en portent encore les stigmates sur leur peau, ou dans leur démarche, d’autres sont marqués psychologiquement et on le sait car un regard ne trompe pas et les animaux ne trichent pas.

 

Photographe pour animaux

 

Sauf que là, il faut persévérer pour se rendre compte qu’ici, c’est la maison du bonheur pour ceux dont plus personne ne veut !

 

La réalité

En tant que photographe pour animaux de compagnie, je vais très vite prendre mes marques en suivant à mon tour la petite Miette, pour trouver des points de vue différents et rencontrer ceux que je n’avais pas encore approché.

 

Photographe pour animaux Amiens

 

Adeline me propose de sortir les chiens de leur sieste pour avoir quelques photos d’eux « en action », parce que sinon le sommeil va rapidement couper court à ma mission ! Nous sommes à quelques encablures d’Amiens seulement et pourtant, tout est calme et paisible. On est comme en dehors du temps…

 

Photographe pour animaux

Photographe pour animaux

 

Nous voilà partis dans la prairie. L’heure du jeu à sonnée. Dans la meute, les échanges sont harmonieux, un bel exemple du « vivre ensemble » !

On joue au rugby…

 

Photographe pour animaux

 

On fait de la course de relais…

 

Photographe pour animaux

 

Là on ne sait pas trop si c’est un atelier spéléologie ou un remake de « Prison Break »…

 

Photographe pour animaux

 

Le temps de récréation se passe, et on change d’enclos.

Là je découvre que tous le monde cohabite ! Chevaux, chèvres, moutons, cochons, coqs, et les chiens qui nous ont suivis, tous le monde est là…

 

Photographe pour animaux

Photographe pour animaux

Photographe pour animaux

Photographe pour animaux

Photographe pour animaux

Photographe pour animaux

 

Tout ça pour te montrer que ces animaux savent te donner énormément en très peu de temps à condition de gagner leur confiance, en parlant son langage. Si on s’attarde un peu sur chaque photo, on peut en tirer un enseignement.

Merci à Adeline pour son accueil chaleureux !

 

Et parce que c’est la première fois que je vois un chien avec un si beau regard, je vous laisse en profiter encore un peu…

 

Photographe pour animaux

 

Plus d’infos sur le refuge d’Adeline :

Facebook : Groupe-refuge-filemon

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

8 thoughts to “Anipics dans l’Arche d’Adeline

  • Isabelle Taïga

    Superbes photos et magnifique présentation de ce refuge hors du commun où j’ai eu l’occasion d’aller pour adopter un chat il y a quelques années. Les animaux y sont heureux…quelque soit leur passé , et ça se voit. J’admire Adeline pour tout ce qu’elle fait pour ses protégés de toutes races. Ce reportage est un bel hommage à ce qu’elle fait. Bravo Émilie.

    Répondre
    • Emilie

      Merci beaucoup de ce retour si juste ! Comme tu le dis, c’est une véritable arche pour les animaux qui y trouvent la paix et la sérénité ! Merci de tes compliments 😉

      Répondre
  • Isa Chris

    Superbe travail, vos photos sont magnifiques !

    Répondre
    • Emilie

      Merci ! C’est toujours agréable d’avoir un retour positif sur ce genre d’expérience. C’était une première pour Anipics, il m’a fallu faire preuve d’adaptation et d’écoute, une parenthèse dans la course de la vie ; un moment très riche ! 🙂 Merci encore à Adeline pour son accueil et sa gentillesse.
      Émilie

      Répondre
  • Rachel

    Bravo Emilie pour ce super reportage qui met en avant ces animaux qui ont assez soufferts. Je suis heureuse de lire que ce type d’initiative existe. Bravo Adeline. J’aurai aimé la voir un peu plus, peut-être une interview ? Il faut un grand coeur, un peu d’idéalisme et certainement, beaucoup de convictions pour créer ce type de refuge. Bravo à toutes les 2 🙂

    Répondre
    • Emilie

      Merci Rachel pour ce commentaire si singulier à mes yeux 😉
      Nous sommes en train de réfléchir pour l’interview 😉 mais l’idée à été évoquée ! C’est à Adeline que revient tous le mérite de ce projet XXL…Car comme je l’ai précisé dans l’article, le rôle du photographe c’est aussi de relayer ce qui passe sous silence 😉
      Encore merci Rachel =)

      Répondre
  • Charlène

    Super cet article ! J’aime beaucoup les pointes d’humours aussi ahah
    C’est un très beau reportage et j’espère que tu pourras en faire d’autres 🙂

    Répondre
    • Emilie

      Merci Charlène 😉
      J’espère aussi, il y a tout un tas d’autres refuges à mettre en valeur ! Une idée à creuser 😉

      Répondre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *